La stratégie 2021 - Espace professionnels Nouvelle-Aquitaine

En 2021, une stratégie repensée pour s'adapter à la crise

L’épidémie de COVID-19 oblige partout dans le monde les acteurs du tourisme à repenser leurs stratégies de développement et de promotion du tourisme. En effet, l’essor du marketing numérique, déjà soutenu depuis quelques années, prend depuis quelques mois une envolée sans précédent pour pallier au manque de flexibilité de certains dispositifs de communication plus traditionnels.

Aux quatre coins du globe, les acteurs du tourisme ont également été contraints de repenser leur stratégie de ciblage en misant sur des clientèles de plus en plus locales, afin de soutenir la chute de la demande sur les marchés lointains. Outre les différentes mesures de confinement étatiques, l’effondrement brutal de la connectivité aérienne avec les pays les plus éloignés laisse présager d’une reprise longue, avec des perspectives d’un retour à la normale qui ne surviendrait pas avant l’horizon 2023/2024 selon les scénarios les plus optimistes.

De nombreux États, à l’instar de la France, ont ainsi pris le parti de favoriser le tourisme domestique en encourageant leurs ressortissants à redécouvrir leurs territoires de résidence, tout en limitant les distances parcourues pour leurs déplacements de loisir.
Cette tendance a été amplifiée par les contraintes fortes pour des déplacements hors des frontières nationales ce qui rendait très difficile les voyages à l'international. Nous devrons tenir compte de ce dernier paramètre dans nos analyses et projections.

Une stratégie en mode « agile »

Dans ce contexte, le CRTNA a souhaité proposer une stratégie en mode « agile » visant à garder un maximum de possibilités d’adaptation de sa communication aux évolutions conjoncturelles des prochains mois.

La proportion d’investissements sur les marchés français et européens de proximité sera ainsi revue à la hausse avec une priorité donnée aux bassins émetteurs disposant de connectivité aérienne directe vers nos destinations ou de mesures de déplacement favorables pour venir sur nos territoires.

Sur les marchés plus lointains, les équipes du CRTNA sont en veille permanente et proposent une stratégie flexible qui vise :

  • à maintenir les contacts existants pour envisager la reprise,
  • à mener des actions très ciblées lorsque le contexte le permet, en priorisant les marchés en fonction des perspectives de reprise de la connectivité aérienne,
  • à proposer des alternatives numériques si les déplacements prévus n’étaient pas possibles. 

Sur le plan des dispositifs marketing, il s’agira de s’appuyer sur les différents outils mis en place par le CRTNA (module campagne, jeux en ligne, campagnes d’influences, Tèrra Aventura, etc.) avec une forte priorité portée sur l’outil digital. Des médias
traditionnels (affichage urbain, insertion presse, accueils de presse, etc.) toujours efficaces, viendront compléter ces dispositifs, mais une attention particulière sera portée à la flexibilité des conditions de report ou de retrait.

Enfin, le CRTNA est en train de monter une cellule interne, en lien avec le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, afin d’identifier au plus vite les différents financements de soutien et de relance qui pourraient être mis en place au niveau national et européen, afin, le cas échéant, de pouvoir dégager des moyens supplémentaires pour démultiplier les effets de nos campagnes, tant en France qu’à l’international. Ces financements complémentaires s'ils sont entérinés, permettront de créer le véritable "plan de relance". 

Une stratégie centrifuge à 360 degrés